Qu’est-ce que le Negative SEO ?

Le Negative SEO ou NSEO est une technique visant à se retrouver parmi les premiers résultats dans les SERPs en faisant tomber les concurrents. Il s’agit ainsi d’un sabotage fait au référencement des concurrents en pénétrant sur leurs plateformes et en utilisant différentes méthodes pour nuire à leur réputation et inciter Google à les faire descendre du classement.

Comment détecter un Negative SEO ?

Afin de vous protéger contre le NSEO, il faut savoir le repérer afin d’agir au plus vite. Parfois les signes sont évidents (comme l’avertissement Google Panda ou Pingouin), parfois non. C’est pourquoi il faut toujours rester sur ses gardes et faire une vérification régulière de votre trafic, de votre positionnement et des performances générales de votre site.

Un NSEO fait à l’encontre d’un site se détecte souvent par ces signes :

  • une chute soudaine dans les SERPs,
  • une baisse des performances (augmentation des taux de rebonds…),
  • une baisse brutale du trafic,
  • un avertissement Google qui vous informe de l’application de pénalités à l’encontre de votre site à cause d’agissements contraires à ses recommandations (bien entendu, vous saurez immédiatement que ces agissements viennent d’un malfaiteur)
  • une augmentation brusque de vos liens : vérifiez souvent vos backlinks car avoir soudainement des liens entrants, souvent de mauvaise qualité, est synonyme d’attaque NSEO.

Les techniques de SEO

Il existe plusieurs techniques très efficaces utilisées par les webmasters qui pratiquent le Negative SEO. Pour arriver à leur fin, ils se basent sur les pratiques défendues par Google pour l’inciter justement à pénaliser leurs concurrents qui perdront vite leur place dans les moteurs de recherches. Il existe plusieurs techniques de Negative SEO, chaque agissement faisant l’objet d’une pénalité Google grâce à ses différents algorithmes pouvant être exploité. En voici quelques exemples :

  • Les liens toxiques : le link poisoning a pour objectif de porter atteinte à l’image du site auprès de Google avec des liens de très mauvaise qualité,
  • Le lien canonique : c’est le vol de contenu d’un site pour ensuite se l’approprier.
  • Les contenus dupliqués : cette technique consiste à copier sur le site d’un concurrent le contenu d’un autre site mieux ranké pour Google le pénalise.
  • Les contenus suroptimisés SEO
  • La génération de faux trafic vers le site web : cette technique a pour but de corrompre les statistiques et d’empêcher au concurrent d’initier les bonnes stratégies SEO,
  • Les fermes de contenu
  • Les backlinks en masse et non pertinents
  • Les techniques comme le cloaking et spamdexing qui visent à tromper les moteurs de recherche.
  • Le Negative Branding : il consiste à porter atteinte à la réputation du concurrent sur le web avec des informations ou des agissements qui nuisent à son image et réduire ainsi sa fiabilité vis-à-vis de Google.

Lutter contre le NSEO

Si vous constatez au moins l’un des signes que nous avons évoqués ci-dessus et que vous pensez être attaqué par un NSEO, vous devez agir rapidement. Voici quelques actions que vous pouvez entreprendre pour lutter contre le NSEO, pour retrouver votre positionnement initial et surtout pour éviter que l’attaque se reproduise.

  • Sécurisez votre site : d’abord, vous devez bien sécuriser votre site pour éviter que le hacker s’y introduise à nouveau. Vous serez sûr d’être à l’abri pendant que vous essayerez de remettre votre site en l’état. Changer d’hébergeur est l’un des meilleurs moyens pour une sécurisation optimale. Vous pouvez également utiliser le HTTPS et bloquer les adresses IP individuelles pour vous protéger.
  • Vous pouvez contacter les sites générant le ou les problèmes.
  • Utiliser l'outil de désaveu de Google pour désavouer les liens entrants de mauvaise qualité générés par l’attaque NSEO.
  • Nettoyer son site : vérifiez vos contenus et vos fichiers en supprimant les modifications faites par le hacker, vous pouvez d’ailleurs en profiter pour améliorer vos contenus, vérifiez tout l’aspect technique en rapport avec la performance et le fonctionnement du site.
  • Améliorez votre réputation et signalez les contenus négatifs qui portent atteinte à votre e-réputation et que vous pensez venir d’un concurrent qui pratique du Negative SEO.
  • Refaire des liens de qualité
  • Surveiller le contenu et le duplicate content puis modifier son contenu en cas de duplication
  • Rapport sur les liens via ahref ou majestic
  • Surveiller son trafic via analytics
  • Surveiller un serveur qui tombe

Le White hat et black hat

À l’opposé du black hat, le White hat est la technique du chapeau blanc, utilisée par les référenceurs et webmarketeurs « réglo ». En d’autres termes, ils suivent les guidelines à la lettre et sont favorisés par les moteurs de recherche. Leurs pages auront toujours droit à un meilleur classement. Ces consignes sont détournées par les référenceurs de la méthode black hat. La différence entre ces deux pratiques et que le white hat s’adresse aux internautes et aux algorithmes, ce qui est approuvé de Google, tandis que le black hat s’adresse uniquement aux algorithmes et est contraire aux guidelines.

Quelques outils pour vous aider contre le NSEO

Le Negative SEO peut réduire à néant tous vos efforts SEO, c’est pourquoi il fait adopter des méthodes efficaces pour protéger votre site. Afin de faciliter votre intervention, utilisez ces quelques outils conçus justement pour vous aider à soigner votre netlinking, à identifier le nombre de liens, à connaitre liens que vous avez perdus ou gagnés, à filtrer les backlinks, à mesurer votre popularité…

  • Search console : cet outil Google met à votre disposition des données de backlinks très completes.
  • Analytics : l’un des outils les plus utilisés dans le monde pour analyser l’audience de votre site web.
  • Moz : outil très complet qui permet entre autres de gérer votre popularité par l’autorité de domaine et les backlinks.
  • Open link profiler : c’est un outil de backlinks facile à utiliser et efficace avec une très vaste base de données.
  • Majestic : c’est l’un des outils les plus efficaces pour avoir des données sur les backlinks grâce à sa très grande base de données.
  • Ahref : avec sa très large base de données, Ahref est utilisé pour rechercher des mots-clés, analyser les concurrences, surveiller les liens entrants…
  • SEMrush : cet outil d’analyse de données est très complet et vous permet de mener une gestion de tout votre site.
FORMATION SEO

Rejoindre ma formation

Retour haut de page