Migration site seo

Vous le saviez surement, durant toute son existence, un site Internet est soumis à de nombreuses évolutions, modifications ou refontes. Si bien qu’aujourd’hui, lorsqu’on parle de migration d’un site web, il est important de faire attention aux détails les plus minimes. Un seul faux pas peut impacter le travail de SEO déjà établi, et ainsi réduire à néant vos efforts.
Dans ma formation, je souhaiterais vous orienter et vous aider dans la réalisation de ce travail de migration de site SEO, qui est très délicat et nécessite une bonne gestion. En gros, voici tout ce qu’il faut savoir.

Dans quels cas parle-t-on de migration d'un site web ?

Lorsqu’un site évolue ou subit de changements majeurs, on parle de migration d’un site web. Pour que ce dernier garde une bonne position et reste visible (performant) au niveau des moteurs de recherche, il est important de bien travailler sa migration web. Les migrations représentent des actions, qui participent à l’optimisation d’un site web. Quelques exemples :

Changement de nom

Pour une raison ou une autre, vous décidez de changer le nom de votre site ou le nom de domaine de votre site.

Changement de serveur

Vous avez décidé de changer de serveur parce que le serveur actuel n’est pas vraiment performant et fiable.

Passage HTTPS

Vous avez fait passer votre site de HTTP en HTTPS pour mieux sécuriser les données de vos utilisateurs ou pour améliorer votre positionnement et votre référencement sur Google.

Refonte d'un site

Vous avez effectué une refonte de votre site web pour améliorer sa qualité technique, sa réactivité, mais aussi pour optimiser son architecture actuelle.

Passage d'une boutique en sous-domaine ou en sous-répertoire

Votre entreprise s’est développée et désormais votre boutique en ligne va passer en sous-domaine ou en sous-répertoire.

Les questions à se poser :

Avant d’envisager la migration de votre site web, posez-vous les questions suivantes afin de déterminer si vous êtes prêt à migrer votre site web.

Est-ce que la migration est obligatoire ?

La migration est une étape importante dans la vie d’un site web. Elle ne peut être obligatoire, mais elle est fortement recommandée pour optimiser un site internet et améliorer ses performances. Demandez-vous si la migration est obligatoire dans le cas de votre site.

Est-ce que je suis prêt à perdre un peu de trafic pendant quelques mois ?

Une migration de site entraine pendant quelques mois, une perte de trafic. Les moteurs de recherche ont besoin de temps pour traiter à nouveau votre site. C’est juste temporaire, mais vous devez être prêt à perdre du trafic sur votre site, qui s’en sortira comme neuf.

Quelles sont mes pages à fort trafic ?

Avant la refonte de votre site, vous devez identifier les pages phares ou les pages à fort trafic sur votre site. Vous devez concentrer tous vos efforts sur ces pages-là. En utilisant Google Analytics, vous serez en mesure de détecter les pages les plus performantes en termes de trafic.

Quelles sont mes pages recevant le plus de backlinks ?

Les pages recevant le plus de backlinks sont celles qui doivent être gardées durant la migration d’un site web. En faisant un audit du contenu de votre site, vous pouvez relever facilement ces pages.

Quelles sont mes pages générant le plus de conversion ?

De même que les pages à fort trafic, vous devez identifier toutes les pages qui génèrent le plus de conversion. Google Search Console vous permettra de relever rapidement ces pages sur votre site.

Préparation du site existant

Toute migration d’un site existant demande une préparation complète et efficace. Crawlez votre site, faites un nettoyage des liens ou des pages inutiles et optimisez les pages qui en ont besoin. N’oubliez pas de sauvegarder ce crawl pour plus tard.

Quel crawler utiliser ?

Il existe de nombreux types de crawler. Lancez un crawl tout en prenant en compte les robots.txt, le suivi des liens, etc.

Screamingfrog

C’est un outil performant qui permet de faire un audit complet de votre site web, de vérifier les backlinks, de vérifier les contenus dupliqués, d’analyser les balises titres et métadescriptions et bien d’autres.

Oncrawl

Il vous permet de crawler des sous-domaines si votre migration prend en charge plusieurs sous-domaines.

Semrush

C’est un outil qui propose une fonctionnalité unique pour le crawl et pour d’autres réalisations SEO.

Deepcrawl

Deepcrawl est très puissant et agit en profondeur. Il permet de faire des audits de site existants, mais aussi des vérifications de backlinks.

Suppression ou amélioration des pages sans trafic

S’il est possible, évitez de supprimer des pages pendant la migration, mais plutôt de les améliorer. Si vous devez tout de même supprimer les pages sans trafic,  ne les redirigez pas vers le nouveau site, mais plutôt vers une page 404 personnalisée puis supprimez toutes les liens de cette page.

Suppression des 301 / 404

Supprimez les pages 301 et 404 de l’ancien site si elles n’ont plus lieu d’exister. Vous pouvez aussi les rediriger vers une page 404 personnalisée.

Suppression des pages en duplicate content

Si vous avez des pages en double (fort probable durant la redirection), supprimez les pages en duplicate content pour qu’une seule version de la page soit disponible et accessible.

Analyse des liens internes, du pagerank et autre profondeur de liens

Faites une analyse des liens internes et du pagerank. Ils sont importants dans l’objectif où ils permettent d’apporter du trafic sur les autres pages et sur l’ensemble du site.

Faire un mapping de toutes les URL, et toujours prévoir la suite

Faites un mapping de toutes les URL avec un regex dans votre fichier.htaccess.  Le fait de conserver l’architecture de vos URL dans le nouveau site permet de rediriger facilement les anciennes pages vers les nouvelles pages. Cela évite aussi au serveur d’avoir plus de charges.

Rediriger vers 301

Si la page que vous souhaitez rediriger vers le nouveau site existe déjà dans l’ancien site (est identique ou proche sémantiquement) redirigez celle-ci sur une page 301.

Rediriger vers 410

Si vous souhaitez supprimer une page de l’ancien site sur le nouveau site, il suffit juste de le rediriger vers une page 410.

Mon conseil

Si la refonte concerne un passage HTTPS : vérifiez surtout les liens internes, la redirection de toutes les pages en HTTPS, les canonicales, les sitemaps et si possible contactez les sites ou vous avez des backlinks pour faire modifier le lien
Si la refonte concerne juste un changement d’URL, essayez de garder le site intact, ne profitez pas du changement d’URL pour modifier le site, c’est la pire des erreurs, faites-le une fois la migration passée.
Si la refonte est sur le même domaine, mais concerne un changement de site, découvrez toutes les étapes ci-dessous

Audit et préparation du nouveau site

L’audit d’un site consiste à obtenir toutes les données à comparer avec celles sur le nouveau site. Il vous permet entre autres de savoir si le nouveau site est mieux que l’ancien, s’il comporte plus d’URL, si le pagerank interne est bien réparti. Pour bien préparer le nouveau site, il est important de catégoriser les données obtenues par type de pages, par exemple les fiches produits, les catégories, le blog, les paginations, etc. Le but de l’audit et de la préparation du nouveau site est d’obtenir des éléments qui permettent d’identifier ses forces et ses faiblesses, puis pour l’optimiser.

Préparation de la migration

Pour réussir la migration du site, il est important de bien préparer ces actions.

Utiliser un serveur de test / preprod Non indexable

Bien avant de penser à la migration de votre site web, faites le test de votre site en preprod non indexable, sur un serveur de test. Cela vous permettra de vérifier si toutes les redirections fonctionnent et que les nouveaux systèmes de votre site sont opérationnels, avant de le rendre public. Vérifiez la structure des URL, les métatitres et les métadescriptions, les contenus, le maillage interne, etc. Vérifiez également la pagination, la vitesse de chargement et les codes HTTP. Cela vous évitera bien des erreurs graves, qui une fois commises ne sont plus irrémédiables ou risquent de vous faire perdre du temps.

Choisir une date de migration

Une migration ne se fait pas n’importe comment et n’importe quand. Il faut étudier plusieurs paramètres, comme le facteur temps. Choisissez une date pour le lancement de la migration. De préférence, en période creuse, car les utilisateurs sont moins connectés à ce moment-là.  Mettez un laps de temps (de quelque semaine) entre la planification et le lancement du projet, pour être sûr d’avoir tout préparé et mis en œuvre.

Garder un crawl avant modifications

Gardez un crawl ainsi que toutes les analyses mises en place en tout temps, et surtout avant modification. Il est important d’avoir toutes les données nécessaires à portée de main pendant la période de transition et avant la modification.  Notez bien tous les changements dans le trafic pendant la migration.
Garder une copie de l’ancien site sur un sous domaine bloqué au bot
Si possible, ne supprimez pas définitivement votre ancien site. Gardez-le dans un sous domaine bloqué au bot pour éviter qu’il soit indexé et provoquer un duplicate content.
il peut vous être encore utile, surtout si le nouveau site présente des problèmes ou que les données sur l’ancien site n’ont pas été intégralement relevées. Cela vous permet aussi, plus tard, de faire une comparaison entre l’ancien site et le nouveau.

Placer des KPI sur Analytics et récolter de la data avant migration

Avant la migration, placez des KPI sur Google Analytics et récoltez les données nécessaires afin de ne pas les perdre pendant le processus de migration.

Le rôle du SEO pendant une migration

Le changement d’URL ou de nom de domaine impacte le SEO d’une façon ou d’une autre. Vous risquez de perdre des positions SEO. Le rôle du SEO pendant une migration est de vous permettre de garder ces positions. Pour que cela se fasse, voici les étapes à entreprendre :

Faire un plan de redirection Excel

Le plan de redirection permet d’identifier les noms de domaines et les URL qui seront redirigées au moment du lancement du nouveau site. Si vous ne migrez pas ces redirections, vous pourrez avoir des problèmes de SEO plus tard. Autant le faire tout de suite. Pour une meilleure organisation de redirection, faites un plan sur spreadsheet dans lequel vous mettrez :
  • Sur une colonne A : tous les noms de domaines et URL à rediriger
  • Sur une colonne B : la destination de la redirection actuelle
  • Sur une colonne C : la nouvelle redirection
Assurez-vous que tous les noms de domaines et les URL sont bien redirigés vers le nouveau site. Vous avez des outils comme Google Analytics pour ça.

Vérifier la redirection des pages phares

Vérifiez que toutes les pages fortes de l’ancien site ont une page de réception adéquate sur le nouveau site. Il faut que toutes vos anciennes URL à fort trafic soient redirigées vers les nouvelles URL les plus pertinentes et non sur la page d’accueil du site. Si vous ne le faites pas, les pages URL à fort trafic risquent de rediriger directement vers les erreurs 404 et pourront avoir un impact négatif sur vos ranking SEO.

Vérifier les erreurs 301/ 404 / duplicate content / liens internes avant et après la migration

Diverses erreurs de processus peuvent arriver durant la migration. Avant de lancer votre migration, vérifiez que toutes les pages sans exception sont redirigées vers la nouvelle destination appropriée. 
Vérifiez s’il n’y a pas d’erreur 301 ou 404 et que toutes les pages sont identifiables. Mettez tout de même une page 404 personnalisée qui permettra à vos utilisateurs de naviguer facilement sur votre site et trouver quelque chose d’utile s’ils ouvrent une page qui n’existe plus.
Si plusieurs versions d’une URL sont publiées, il y a de fortes chances que vous tombez sur des contenus doubles. Vérifiez que l’autocanonisation a bien été mise en place. Cela devrait résoudre le problème de duplicate content.

Vérifier la bonne santé du site après la migration

Après la migration, vérifiez que votre site a de bonnes performances. Que ce soit en matière de performances SEO ou tout simplement au niveau du trafic et des conversions. Vérifiez aussi que toutes les fonctionnalités de votre nouveau site sont opérationnelles et performantes.

Comment réussir sa migration de site ?

La réussite d’une migration de site repose sur la planification, la préparation et la bonne gestion de la migration.  Les étapes ci-dessous sont essentielles dans la réussite d’une migration de site.

Garder la structure des URL

Ne changez en rien sur la structure des URL pour mieux faciliter l’indexation par les robots des moteurs de recherche.  Cela vous permet aussi d’avoir une bonne gestion de votre migration.

Mettre à jour les liens internes

Il est important de mettre à jour tous les liens internes, notamment si vous changez de nom de domaine, d’URL ou de protocole HTTPS. Cela permet d’éviter les redirections inutiles faites par Googlebots. Pour bien mettre à jour les liens internes, passez par un crawl du site web.

Vérifier les canonicals

Les canonicals vous permettent d’éviter les problèmes de contenus dupliqués. Vérifiez donc que les balises canonicals indiquent bien les URLs qui sont indexées dans le nouveau site et non dans l’ancien. Le fait d’avoir des balises canonicals sur le nouveau site permet aussi d’indiquer aux Googlebots les nouvelles URLs.

Vérifier les contenus dupliqués

Les contenus dupliqués sont les résultats d’une erreur de migration.  Vérifiez si le site présente plusieurs versions de la même URL avec le même contenu. Vérifiez aussi que le site ne propose de versions d’une même URL avec HTTP et HTTPS qui sont accessibles en même temps. Vérifiez également si certaines URLs du moteur de recherche interne ne sont indexées.  Si c’est le cas, procédez au nettoyage des pages et contenus dupliqués.

Vérifier le sitemap.xml

Vérifier votre sitemap.xml pour voir si toutes les URLs du site ont été crawlées ou indexées. Le sitemap.xml aide les moteurs de recherche à retrouver rapidement toutes les URL sur le nouveau  site jusqu’à ce que celles-ci soient parfaitement indexées.

Marquez les dates de transfert sur analytics

Marquez les dates de migration sur Google Analytics. Cela vous permettra de déceler la cause d’un problème et de le situer dans le processus, en cas d’échec de migration.

Surveillez votre trafic

Après la migration, surveillez votre trafic. S’il y a des changements, n’hésitez pas à le comparer avec l’ancien site afin d’identifier les problèmes qui empêchent le trafic ou de relever les pages qui ont perdu de trafic.

Dans le cas d'une refonte, gardez absolument les pages avec trafic

Si vous faites la migration dans le cas d’une refonte du site web, gardez absolument les pages qui amènent plus de trafic. Cela vous aidera à garder vos positions SEO puisqu’il sera de nouveau difficile d’amener plus de trafic.

Forcez le crawl des pages après la migration

Si vous ne voulez pas vous retrouver avec des chaines de redirection après la migration, forcez le crawl des pages. Vous pouvez utiliser les données sur le site ou encore les données sauvegardées dans votre outil de crawl pour ce faire.
FORMATION SEO

Rejoindre ma formation

Retour haut de page