Les 15 extraits de Google

La composition des SERPs a été redynamisée depuis que Google a lancé le mécanisme de compréhension de l’intention de recherches des internautes, Ajout au 21 Novembre 2019 : Google déploit un nouvel algorythme du nom de BERT qui a pour objectif d’améliorer la compréhension du langage et des intentions, il n’est, d’après l’interview de John Muller au SMX de Paris Novembre 2019, pas encore déployé en europe, uniquement en test au US, on attends donc impatiemment de voir son impact. S’il y a quelques années, les SERPs affichaient plus de 10 formes de résultats, aujourd’hui, elles affichent de nombreux types de résultats spécifiques avec toujours plus de mises en formes différente, enrichies, et accessoirement, toujours plus de contenus pris sur nos sites et affichés directement dans le moteur de recherche. Voici les 15 extraits de Google que vous pourrez voir sur une page de résultats.

Les blocs Adwords en haut

Depuis quelques temps déjà, les liens adwords ne se retrouvent plus sur la partie droite des pages de résultats mais directement en 1ere position. Ceux-ci sont désormais intégrés dans les liens en bleu à gauche. Les liens adwords sont des annonces publicitaires. Fut un temps il y en avait 3 mais depuis 2018 google à augmenté ce chiffre pour afficher 4 résultats publicitaire en haut de chaque résultat.

Ils sont généralement cités par le mot « annonce » suivi de l’URL et correspondent aux résultats payants sur les mots-clés dans Google Adwords ou Google Shopping. Pour être placé dans ce bloc, il suffit juste de lancer une campagne Adwords ou une optimisation SEA (système d’enchère au mot clé).

Les Featured Snippet

Le bloc Featured Snippet est affiché en haut de page et répond à une requête effectuée par un internaute. Ce bloc expose une partie du contenu d’un site web qui répond à la requête de façon précise et claire. Le Featured Snippet affiche également l’URL de la page et un lien vers le site. Il peut souvent exposer des listes à puces, des contenus numérotés, etc.
Profitez de la formation BLACKHAT SEO pour mieux comprendre les featured Snippet et trouver des méthodes blackhat pour faire de l’argent grâce aux snippets google.
Les pages jugées les plus pertinentes sont celles qui sont affichées dans le bloc Featured Snippet. Un site qui s’y trouve a plus de chances de générer des taux de clics élevés, il est souvent déjà placé dans le top 10, seul inconvénient, suivant la réponse, si le visiteur trouve directement la réponse à sa question dans le snippet il risque de ne pas aller chercher plus d’infos et donc vous perdez du trafic. C’est un vrai problème pour ceux qui monétisent avec adsense par exemple.

Le pack Images

Le bloc images est affiché lorsque les algorithmes jugent nécessaire de l’afficher. Le bloc d’images est affiché tout en haut de la page si le thème de la recherche est populaire et si une image peu répondre à l’intention de recherche de l’internaute. Ce bloc d’images peut se trouver de façon horizontale tout en haut de la page. Si la requête comprend un mot « images » ou « photos », Google affiche une multitude d’images sur la barre horizontale.

C’est beaucoup plus facile de placer une image dans une recherche que une page en top 10, parfois une stratégie SEO blackhat peut s’appuyer sur le trafic généré par google image, nous en parlons dans le bootsamp BHM.

Google actualités

Google actualités se trouve dans le lien en bleu, il s’aligne avec les résultats naturels. Il est souvent précédé de la mention « Actus » ou « News ». Ce bloc regroupe les actualités chaudes qui sont en rapport avec la thématique de requête. Si le thème de la requête est populaire à l’instant, le bloc actualités est affiché en haut. Si ce n’est pas le cas, il peut s’afficher en bas, mais toujours dans la première page.

Pour apparaitre dans google actualité, il faut avoir un site déjà bien en place et suivre une procédure rigoureuse pour être accepté sur GG Actu. L’un des meilleurs dans ce domaine est un SEO du nom de Clément Pessaux, il est actuellement en poste chez digimood à Marseille mais peu vous donner quelques conseils sur le sujet sur Twitter.

Le Knowledge graph

Le Knowledge graph est un bloc d’informations souvent nécessaires, souvent factuelles, mais cela dépend de la requête effectuée. Ces informations sont issues des indexations faites par des robots qui la plupart accueillent toutes les informations. Ce carrousel se trouve souvent en haut de la page ou encore à droite. On trouve souvent dans ce bloc des informations sur des personnes connues, des lieux, des personnages célèbres, le numéro de service client, des informations nutritionnelles.

Bien souvent les infos du Knowledge graph sont issues de wikipédia ou d’autres grosses sources de confiance. C’est donc ces sources qu’il faut influencer pour réussir à modifier / apparaitre dans un Knowledge Graph, on crée alors ce qu’on appelle une « entité nommée ». C’est d’ailleurs super important de les utiliser dans ses contenu ca permet à Google de mieux comprendre le périmètre et le sujet traité.

Le Knowledge panel

Ce sont des petites cartes ou blocs qui se font partie du Knowledge graph. Souvent, il présente des carrousels en rapport avec la thématique de requête. Cette partie peut comprendre par exemple, pour une recherche en rapport avec le cinéma, un carrousel de film, un carrousel de film à l’affiche, un carrousel de livres.

Ici clairement Google scrap le site que vous avez ou se sert des données structurées que vous pouvez mettre en place pour cataloguer et afficher votre contenu. D’un coté c’est dangereux car, comme dans le cas des Featured Snippet, un contenu pompé par google, c’est une chance de perdre du trafic. Par contre une fois que google scrappe votre contenu, il y a plein de solution blackhat pour en tirer parti et augmenter ses ventes.

Le local pack

Le local pack regroupe tous les résultats locaux en rapport avec une requête locale ou faisant référence à un lieu. La référence en lieu peut être explicite : la requête contient une adresse ou un lieu (exemple restaurant Marseille). Elle peut également être implicite, c’est-à-dire que l’algorithme suppose que vous êtes en train de chercher un lieu. (Par exemple, une requête sur un restaurant, un hôtel pas cher, etc.).

Pour être affiché dans Google Map il faut se servir de Google My Business et faire valider votre fiche, ensuite parfaitement la remplir, bien remplir les secteurs d’activité. Enfin vous pouvez utiliser les données structurées locales sur votre site. Enfin faire des pages de contenus sur des secteurs d’activités et vous augmentez vos chances de sortir sur une requête global (exemple fleuriste mariage) grâce à votre proximité physique avec l’internaute.

Le bloc d’informations locales peut également proposer des résultats sur une adresse précise, un itinéraire, même si la requête ressemble à une recherche générique, et non Google Maps.

Les questions/réponses

Google peut directement se fier à vos habitudes de recherches pour vous proposer des réponses avant même que vous posiez les questions. Les blocs Quick Answers comprennent des questions et des réponses que certains internautes se sont déjà posées avant vous et qui pourront vous intéresser.

Comme pour les Featured snippets ou le Knowledge Graph, google récupère votre contenu et l’affiche directement, il faut donc travailler ses points de conversion ou insérer des produits dans le contenu pour augmenter ses ventes. Ca fait parti des astuces que je donne à mes membres de la formation BHM.

Les reviews

Il arrive que Google affiche parfois des synthèses d’avis sur des produits ou sur des évènements culturels. Cela permet entre autres d’avoir de la notoriété sur votre site. Cela fait partie des blocs de Knowledge Graph.

N’hésitez pas a travailler vos avis, à utiliser vos contacts / clients / amis pour en poser des bons. Vous pouvez aussi avoir de nombreux comptes google et faire tourner Zennoposter pour augmenter vos avis positifs.

Google Shopping

Le bloc de résultats Google Shopping contient des liens Adwords ou des annonces publicitaires. Ce bloc se trouve généralement à droite et prend la forme d’un carré. Mais il est également possible qu’il soit mêlé avec des résultats publicitaires classiques et dans ce cas, il s’affichera en haut des résultats sous forme d’une ligne. Il est accompagné de photos et de liens vers le site.

Pour faire du google shopping le mieux c’est d’avoir un Shop magento / prestashop ou woocommerce et un plugin qui va générer un flux XML que vous donnez à google ads shopping, il fait le reste tout seul.

Les Sites links

Les sites links sont des liens vers des sites qui s’affichent sous le premier résultat ou sous la Search box. Les sites links ne peuvent pas être supprimés de la SERP bien qu’avant ce fut le cas avec Google Search Control. Les sites links peuvent pointer sur des endroits dans la page web elle-même ou vers d’autres pages qui sont en relation avec la requête.

Pour travailler ses sitelink, travaillez bien votre maillage interne, amenez le trafic sur les bonnes pages, travaillez bien votre menu.

Les tweets

Depuis 2015, il est possible d’avoir des résultats affichant des tweets, si la requête a un lien ou contient une référence à un compte twitter populaire (personnage célèbre par exemple). Les résultats affichent des tweets en temps réel ainsi que des liens pointant vers le profil twitter.

Les Vidéos

Il arrive également que les algorithmes de Google affichent des résultats en vidéo. Cela s’effectue notamment après une requête sur le web qui fait référence à un tuto, une photo, ou des images. Il s’agira donc tout naturellement de vidéos spécifiques issues de YouTube ou d’une chaine vidéo d’un site web.

Les adwords en bas

Les liens adwords qui se trouvent en bas sont des annonces publicitaires. Ils sont en général 3 liens se trouvant en bas de la page des résultats. Comme les liens adwords en haut de la page, ils font partie également d’une campagne SEA.

FORMATION SEO

Rejoindre ma formation

Retour haut de page