Apprendre à créer du contenu SEO

Pour booster votre présence sur le web, vous avez décidé de travailler votre SEO ? Vous avez totalement raison ! Aujourd’hui, un contenu SEO apporte à un site web, beaucoup plus qu’une simple visibilité. Notre article s’adresse donc à tout référenceur désireux de booster le trafic vers son site internet, et ainsi atteindre rapidement ses objectifs marketing. Découvrez sans plus attendre, les techniques qui marchent pour créer du contenu SEO.

Création contenu seo

Pourquoi créer du contenu SEO ?

Une analyse Ahrefs démontre que seulement 9% des contenus web génèrent du trafic SEO. En fait, quand on publie du contenu, les réseaux sociaux comme la newsletter sont deux leviers pour générer du trafic, mais seulement sur une courte durée. La raison est simple, c’est parce qu’ils ne sont pas optimisés et ne répondent pas aux problématiques des internautes, d’où la nécessité de continuer à créer et optimiser le contenu. Pour le content marketing, le SEO s’avère une importance capitale, ce que nous allons démontrer dans cet article.

Alors j’en vois certain se dire « mais pourquoi on parle de bon contenu web sur le site de quelqu’un qui propose une formation blackhat ? » simplement parce que pour pouvoir générer du contenu en masse qui tiendra dans le temps il faut comprendre ce qu’est un bon contenu pour google. De plus outre le contenu SEO qui sert a positionner une page, vous serez dans tous les cas obligé de bosser votre contenu sur vos pages de conversions (landing page). Aussi vous aurez toutes les clés pour appréhender les limites de google et ou vous pouvez placer le curseur, combien de temps va tenir votre site blackhat. Tous ces points sont abordés dans la formation blackhat money.

Qu’est-ce qu'un bon contenu texte ?

Original et de qualité

C’est sur la base de ces deux critères qu’un contenu est sur de captiver l’attention de vos lecteurs. Il faut vous démarquer du lot sur Google avec un contenu original et de qualité. Travaillez quelque chose d’inédit comme le storytelling ou le copywritting. Ces deux approches consistent à raconter votre histoire ou votre expérience. C’est intéressant, ça va générer du trafic, améliorer le taux de rebond et faire grimper le ranking.

Parfait pour Google

Un contenu unique est à l’opposé du duplicate content, c’est donc approuvé et mis en avant par le moteur de recherche. Avec Google, la règle est simple : écrire pour les internautes. Évitez le blackhat si vous n’avez ni les outils ni l’expérience. Tout ce qui est contraire à l’éthique Google est à proscrire.

Clair, concis, facile à comprendre

Un contenu SEO de qualité c’est aussi un texte facile à lire et qui va droit à l’essentiel. L’UX doit être considérée, car un internaute se comporte de manière différente selon le support de lecture. Il faut lui fournir l’information qu’il recherche du premier abord (voir notre dossier sur « apprendre à analyser la serp » . Ce qu’il faut en l’occurrence, c’est un contenu pas trop long, permettant une lecture fluide et facile à comprendre, et bien sur un contenu qui réponde à l’attente du visiteur, si il veut voir la liste de toutes les vidéos de reprise de la chanson de la reine des neiges, donnez lui ce qu’il demande, rajoutez juste ce qu’il faut de contenu et ca devrait le faire.

Faire du contenu dynamique et interactif

Un contenu SEO qui suscite l’interaction est aussi attrayant pour l’internaute. À titre d’exemple, le storytelling, les QCM, les contenus qui incitent à l’action : partage, commentaire, système de notation, etc. Quand l’audience s’élargit, c’est que le contenu est engageant et de qualité.

Bien exploiter la sémantique

D’une part, cela vous épargne des répétitions de mots-clés. D’autre part, la notion de sémantique permet à l’internaute de comprendre la signification des mots, l’utilisation des synonymes et des expressions. Un contenu riche en vocabulaire est aussi utile à la bonne compréhension qu’à l’immersion du lecteur.

Écrire pour le lecteur

Même si un contenu a tout intérêt à se conformer aux règles strictes de Google, ce n’est pas pour autant que vous devez négliger vos lecteurs. Avant tout, un bon contenu doit être agréable à lire et non bourré de mots clés. Il sera lu par un humain et non pour des robots, et devra être rédigé en ce sens.

Qu’en est-il des 5W et 2H ?

Quand l’internaute va sur le web, c’est parce qu’il se pose les questions suivantes : Ou Qui ? Quoi ? Quand ? Pourquoi et Où ? Traduites en (Who ? What ? When ? Why ? Where ?). Un contenu bien construit doit rester dans cette logique et apporter une réponse à ces problématiques. Elles peuvent même parfois répondre aux 2H : how much pour le prix, et how pour comment.

Quid du contenu média ?

Une enquête réalisée par le Hub Institute démontre que 80% du temps que passent les internautes entre 29 et 45 ans est consacré à visionner des vidéos. Et comme on dit, une image vaut mille mots. Il faut capitaliser ces deux types de contenu pour captiver l’attention et faciliter la compréhension. La mémoire visuelle est aussi plus efficace que les mots. Pour générer du trafic sur votre site, il faut une image et une vidéo de qualité, au format adapté pour éviter un temps de chargement trop long.

Focus sur l’optimisation SEO de contenu

Quand un contenu est optimal, on parle de contenu SEO friendly qui répond aux requêtes de recherche. Il doit apporter une réponse aux problématiques de l’audience, lui être utile et vous permettre en même temps de progresser dans votre stratégie SEO.

Performances et l’accessibilité du site

La lecture doit être fluide, et ce pour tout type de contenu (image, vidéo…). Passez par la compression pour minimiser le temps de chargement. Pour ce qui est de l’accessibilité des contenus, il vaut mieux se référer aux guidelines des moteurs de recherche.

Interface, expérience utilisateur et image de marque

L’optimisation passe aussi par la confiance des internautes. Il faut qu’il puisse susciter un engagement via l’interface utilisateur en tenant compte de l’expérience utilisateur. Autrement dit, il faut un design responsive, adapté aux trois supports phares : ordinateurs, tablettes et smartphones. Et pour l’image de marque, les réseaux sociaux sont efficaces pour la mettre en avant grâce au bouton de partage.

Bien choisir les mots-clés

En référencement SEO, les mots-clés jouent un rôle crucial. Le choix ne peut se faire au hasard. Ils doivent être bien positionnés dans les balises H1 et H2. Ce sont les 100 premiers mots qui comptent, car le lecteur ne veut pas traîner sur la lecture. Tant qu’il trouve les mots clés pertinents, son attention sera retenue. Ils sont aussi à placer en URL, mais il faut qu’ils soient courts.

Traiter des sujets connexes

Diversifiez les sujets autour d’une même thématique. Ne restez pas figé sur un seul sujet, il doit y avoir tant de choses à écrire en variant les mots-clés. N’oubliez pas que Google procède à une analyse sémantique et donc cette approche pourrait bien être récompensée par une évolution dans le positionnement.

Optmiser les snippets

Assurez les trois éléments suivants :

  • Le nom de domaine est lisible et qui permet d’identifier votre site
  • Les titres et méta descriptions de votre contenu sont bien récapitulatifs et descriptifs
  • La date de publication est renseignée pour pertinence et mise à jour des informations véhiculées par le contenu.

C’est quoi l’optimisation sémantique ?

Elle concerne les mots-clés. Pour savoir quels mots clés utiliser, les outils 1.fr ou yourtext guru vous propose les mots et vocabulaires qu’il faut via l’univers sémantique du mot clé principal.

Développer une stratégie de contenu SEO en 3 étapes :

Monter sa stratégie se fait en trois points :

Quels sont vos objectifs ? À qui vous adressez-vous ?

Pour décider du type de contenu, il faut savoir ce que vous attendez en matière de résultat. Par exemple, si vous avez un site entreprise, vous voulez peut-être inciter le lecteur à l’action en faisant un achat.

Établir un planning éditorial

Comme tout projet, la publication de contenu se planifie à l’avance. Le planning éditorial SEO est en quelque sorte un calendrier des futures publications, classées par date, type de contenu et mots-clés.

Faire un tracking de la performance de vos contenus SEO

L’optimisation de contenu SEO est un travail de dur labeur, qui peut prendre des semaines voire six mois avant d’obtenir un résultat concret. Il faut de la patience et de la régularité dans cette tâche. Il faut donc suivre la performance et l’évolution de vos contenus SEO, pour définir les actions à entreprendre, notamment les améliorations à faire.

Les 10 étapes d’une stratégie SEO régulière

Se pencher sur les pages existantes

Cette première étape consiste à optimiser le contenu SEO existant. Contrairement à la création de contenu neuf, ici vous économisez du temps. Pour optimiser vos pages laissées pour compte depuis un certain temps, un audit s’impose. Les outils du web comme Google Search Console pour analyser le positionnement et les mots-clés.

Prioriser les contenus à produire

Pour savoir quel contenu optimiser, l’analyse de la concurrence en amont est impérative. Elle sera basée sur le positionnement et les mots clés pertinents. Faire une liste des sites concurrents à analyser, puis une comparaison avec votre site pour voir quelles sont les failles.

Trouver le mot clé principal

Miser sur le bon mot clé principal est vital pour le contenu. S’il n’est pas pertinent, le trafic ne sera pas fructueux. L’outil Ahrefs permet de savoir quels sont les keywords pertinents en fonction des requêtes internautes.

Quelles sont les attentes des internautes

L’idée est de comprendre et appréhender les sujets au cœur de la préoccupation des internautes. Pour les deviner, il faut aller voir sur Google en tapant une expression, et d’autres vont apparaître en dessous. Elles correspondent aux requêtes les plus fréquentes. On appel cela les « PAA (people also ask) » ou encore les suggests.

Quels sont les types de mots clés

Tous les mots clés ne peuvent être utilisés pour tous types de contenu. Ils peuvent orienter celui-ci selon qu’il soit informatif, comparatif de produit, guide d’achat, recette ou autres catégories. Par exemple, « meilleur smartphone 2019 » est un mot clé pour un contenu orienté comparatif de smartphones dernières génération.

Le brief SEO

C’est une étape très importante qui consiste à regrouper toutes les informations capitales avant de se mettre à la rédaction du contenu SEO. Elle est utile pour cerner quel type de contenu priorisé et quels sont les mots clés pertinents.

Écrire et publier

Être régulier dans la publication de contenu SEO c’est aussi être fidèle à son lectorat et permet au site d’être visible.

Se servir du maillage interne pour améliorer l’autorité interne des contenus

Le netlinking est une stratégie efficace en optimisation de contenu SEO. Il faut prendre le temps de créer des liens internes et externes en s’assurant de créer un backlink de qualité pour permettre à Google d’accéder à toutes les pages du site.

Mesurer vos performances

Pour optimiser vos contenus web, les KPI vous donnent une statistique détaillée de l’évolution du trafic et du positionnement sur le moteur de recherche. Cela permet de distinguer ce qui marche et ce qui est encore à améliorer.

Analyser le top 3 des concurrents

Cette analyse permet de voir le mode opératoire de vos concurrents et d’en retenir les bonnes pratiques. Piochez dans le top 3 de Google. Ensuite il ne reste plus qu’à vous appliquer avec un contenu de meilleure qualité.

Comment valoriser son contenu SEO ?

Un contenu à valeur ajoutée doit contenir les éléments suivants :

  • La balise Title qui se doit être un titre percutant et intéressant
  • Une balise H1 placée en tête du contenu avec les mots clés. Elle définit et résume le contenu.
  • Questions-réponses : les FAQ sont une véritable jungle d’informations qui peuvent être pertinentes et appréciées par le moteur de recherche.
  • Médias : la balise Alt pour les images ainsi que les vidéos, c’est pertinent, source d’informations et de divertissement

Tips session

Pour récapituler, voici quelques tips !

  • Dès les premières lignes du contenu, le lecteur doit trouver les réponses qu’il cherche. Cela va l’inciter à poursuivre sa lecture et rester sur le site.
  • Le mot clé principal est à insérer dans les 100 premiers mots du contenu texte
  • Le contenu texte a tout intérêt à être bien structuré (balise titres et paragraphes), pour être bien référencé dans le moteur de recherche
  • Un article trop long détourne l’attention de l’internaute. Cependant, la longueur minimale d’un article est 300 mots.
  • Évitez le bourrage de mots clés et mesurez leur densité
  • Toujours permettre au lecteur de faire une lecture facile, fluide et aérée
  • Un contenu correspond à une thématique
  • Aborder le contenu avec le principe de la pyramide inversée, c’est-à-dire de l’idée générale vers les points particuliers

Comment faire la promotion d’un contenu SEO ?

Pour faire la promotion de votre contenu, voici les trois indispensables :

  • Le référencement naturel SEO
  • Le référencement payant SEA
  • Et les réseaux sociaux SMO

Ils sont complémentaires et forment ce qu’on appelle SME. Leur performante combinaison aboutit à un référencement prometteur. L’addition du SEO au SEA est une technique de routine en matière de promotion, mais depuis l’effervescence des réseaux sociaux, ils sont devenus essentiels à la notoriété et la visibilité des contenus web.

Comment trouver une rédactrice ou un rédacteur SEO ?

Pour dénicher la perle rare, il faut tester. Les annuaires de rédacteurs web sont un endroit où vous pourrez trouver facilement un rédacteur. Les plateformes de rédaction sont réputées pour leur sérieux. Par exemple Textbroker, Scribeur, Rédacteur.com ou Bulldoz. Sinon, externaliser vos commandes est aussi une bonne alternative. Par exemple, pour les pays maghrébins ou à Madagascar, les tarifs sont les meilleurs. Certains de ces sites comme Bulldoz vous permettent même d’entrer en relation directement avec des rédacteurs offshores. Vous pouvez aussi chercher dans votre réseau un partenaire qui connaît un rédacteur.

Découvrez l'evergreen content

C’est du contenu frais et neuf qui traite des thématiques populaires et suscite constamment l’intérêt. Ce sont des sujets qui génèrent toujours du trafic, les plus lus et toujours d’actualité. Bien qu’ils soient intemporels, essayer de varier les sujets autour du même thème.

Comment améliorer ses contenus existants ?

Plutôt que de vous consacrer à la production de nouveau contenu, optimiser vos contenus existants. Voici quelques astuces qui peuvent vus être utiles.

  • L’ajout de mots clés selon la tendance dans les requêtes
  • Ajouter des titres et par conséquent de nouveaux paragraphes
  • Réécrire l’introduction
  • Ajouter un sommaire, des citations d’experts, Google Map si nécessaire
  • Mettre les informations à jour : actualités, données et statistiques, ajouter des anecdotes
  • Rendez votre site dynamique avec une FAQ
  • Compressez les photos et les graphiques pour améliorer le temps de chargement. Ajouter des vidéos, graphiques personnalisés ou infographies
  • Mettez à jour la date de publication.
  • Ajoutez des backlinks, et si une page de votre trafic génère moins de trafic qu’une autre, pensez à faire une fusion
FORMATION SEO

Rejoindre ma formation

Retour haut de page